Géologie

- Histoire géologie
- Socle Matheysine
- Carbonifère
- Trias
- Spilites
- Blocs basculés
- Sédiment. secondaire
- Orogenèse alpine
- Le Tertiaire
- Glaciations
- La dernière glaciation
- Stratigraphie actuelle
- Géologie / Matheysin
- La Mure/Arc morainique

LE SOCLE MATHEYSIN
L'ACCIDENT MÉDIAN


L'Accident Médian de Belledonne (en jaune) traverse la Matheysine du Nord au Sud.

Une nouvelle Matheysine


La chaîne hercynienne dont on retrouve aujourd'hui des vestiges sur plusieurs continents. Le point jaune situe l'emplacement de la France

La Terre est vivante, elle se livre à un étrange ballet, à la vitesse de quelques centimètres par an, depuis probablement 3,2 milliards d'années, en rassemblant puis dispersant les continents avec un cycle de 400 à 500 millions d'années. D'un cycle à l'autre les continents ne restent pas identiques, ils peuvent être coupés, déformés, rassemblés avec d'autres parties, parfois de façon très conflictuelle en créant des chaînes de montagne qui, après une période de croissance seront détruites par l'érosion et la tectonique.

Durant la deuxième moitié du Primaire, le rassemblement des continents a provoqué une chaîne de montagne très importante que l'on a dénommée chaîne hercynienne ou chaîne varisque. Vers 300 Ma, durant son démantèlement, de grandes failles vont déplacer des écailles sur de grandes distances, ce qui va totalement modifier le territoire environnant.
C'est ainsi que ce qui constitue aujourd'hui les massifs cristallins externes (Mont-Blanc, Belledonne, Argentera) va glisser le long d'une de ces grandes failles, que l'on a dénommée l'Accident Médian de Belledonne, pendant tout le reste du Carbonifère et une bonne partie de l'étage suivant, le Permien.
Aujourd'hui la Matheysine qui fait partie géologiquement de Belledonne est constituée de deux parties dont l'histoire est totalement différente, on a le rameau externe à l'ouest et le rameau interne qui a subi un long déplacement à l'est.
Nous avons une Matheysine coupée en deux, du nord au sud, l'accident médian vient de Chamrousse, passe à l'est du lac de Laffrey, traverse le lac de Petichet dans sa partie nord, passe à l'ouest du lac de Pierre-Châtel et se dirige vers l'ouest de Cimon (le Paradis et la combe de Simane), les géologues perdent sa trace après le Drac alors qu'à l'origine il allait loin vers le sud, jusqu'à l'Argentera.

Le socle de la Matheysine

On distingue :


Carte géologique très simplifiée montrant les différentes unités des rameaux interne et externe séparés par l'accident médian (a.MB).

Nous verrons que l'accident médian a créé des bassins houillers dès le début de son déplacement au Carbonifère mais les a aussi déformés puisque la faille a été encore active une grande partie du Permien. Nous verrons aussi qu'il va rejouer un rôle majeur au moment de l'extension jurassique.
Aujourd'hui, l'accident médian est considéré comme totalement scellé et inactif, ce qui n'est pas le cas d'une autre faille locale, "la faille bordière de Belledonne" qui va de Vizille à Monestier de Clermont, faiblement mais régulièrement active (Séisme dit de "Laffrey" le 11 janvier 1999 de magnitude 3,5).

Age de la Matheysine : on peut prendre la fin du déplacement de la faille et la mise en place du socle actuel donc vers - 270 millions d'années mais elle n'a acquis ses caractéristiques d'un plateau isolé par des gorges profondes que progressivement pendant les glaciations comme nous le verrons à la fin de notre histoire.

Pour ceux qui veulent en savoir plus :
- sur la Matheysine
- sur la notion de socle et de l'accident médian
- La notice de la carte géologique "Domène", édition 2000.
- Paléogéographie : cartes donnant la position des continents au cours du temps.

↑MENUS↑