Sites remarquables
- Beaumont
  * Le canal du Beaumont
- Bonne (vallée de la)
  * 1. jusqu'au Désert
  * 2. en amont du Désert
- Cognet
  * La roche et le pont
- Connex
- Corps
  * Les carrières de marbre
- Entraigues
  * L'arche du vet
- Laffrey
  * Les carrières
  * Lacs - zones humides
- Lavaldens
  * Vallon de l'Espalier
- Malsanne (vallée de la)
- Marcieu
  * Les Champs
- Mayres-Savel
  * Cristaux de gypse
- Monteynard
  * lac à la fin de l'hiver
  * Les passerelles
  * Eboulement Clapisse
- La Motte d'Aveillans
  * La Grande Draye
- La Motte Saint Martin
  * La cimenterie
  * Demoiselles du Majeuil
- La Mure
  * Cimon
  * Payon
  * Péchot
- Nantes en Ratier
  * Colline Les Mas
- Pellafol
  * Les Gillardes
- Pierre-Châtel
  * La Pierre Perçée
- Prunières
  * meulière
- Saint-Arey
  * Demoiselle coiffée
  * Travertin de la Baume
- Sainte-Luce
  * La carrière
- Saint-Honoré
  * Oullière (Col d')
  * Le Piquet de Nantes
- Saint-Laurent-en-B
  * Les Garguettes
- La Salette
  * Les accès
  * Le col d'Hurtières
  * Le Gargas
  * Le Col de Prés Clos
- Senépi
  * Les Signaraux
  * Bornes Le Camus
  * Pierre Plantée
- Siévoz
  * Ancienne cimenterie
  * Le Besset
- Sousville
  * Pont-Haut, demoiselles
- Susville
  * Discordance Chuzins
  * Merlins, effondrement
  * Roche Paviote
  * Carrières Versenat
  * Rocher Siéroux
- Valbonnais
  * Cimenterie Pelloux
  * La carrière de gypse
  * Géologie et escalade
- Valsenestre
  * Village et géologie
  * Le cipolin
  * Combe Oursière
  * Le col de Côte Belle
  * Le vallon
- Venosc
  * Vallon de la Muzelle
- Villard-Saint-Christophe
  * Ciment, carrière
  * Chinarde, carrière
  * Côte Dure
  * Fontaine du Fayet

LE VALLON DE L'ESPALIER
Les conglomérats métamorphiques

Itinéraire
A Lavaldens, vallée de la Roizonne, on prend la route qui monte en lacets au Pay.
On laisse la voiture au quatrième virage, au lieu-dit la Haute Gorge.
1200 m
GPS : 44.98345 - 5.89413
On prend le sentier qui part dans le virage direction sud-est.
Une balade de 3 km et 300 mètres de dénivellée (aller).


      itinéraire
              Carte géologique Geoportail.

Cette petite sortie, au pied de l'arête qui va du Taillefer à la vallée de la Bonne et qui sépare la vallée de la Roizonne de celle de la Malsanne, pour observer une des formations du socle matheysin : Micaschistes et conglomérats métamorphiques (ou formation du Taillefer), surtout les méta-conglomérats, roche étonnante peu connue. On conseille couramment d'observer cette roche à l'entrée d'Entraigues, au niveau du pont sur la Bonne, c'est plus accessible mais bien moins spectaculaire qu'au fond de ce vallon où le torrent et la fonte des neiges nettoient régulièrement les blocs tombés de l'Armet, ce qui permet de bien distinguer les formes des différents composants.

Conglomérat : roche constituée de débris de différentes roches qui se sont recimentés
  - lorsque ces débris sont arrondis (devenus galets aprés un transport plus ou moins long) on parle de poudingue
  - lorsqu'ils sont anguleux donc restés proches du lieu de leur formation on parle de brèche.
Ces amas de cailloutis sont dus principalement à la destruction des reliefs, ils viennent s'accumuler dans des bassins, seront plus ou moins recimentés et seront plus tard éventuellement érodés et sculptés comme par exemple les formations des Mées dans le bassin de Valensole ou les Météores en Grèce.
Lorsqu'ils sont simplement rassemblés et plus ou moins recimentés, les morceaux des différentes roches, souvent devenus des galets gardent leurs formes comme on le voit sur la photo ci-contre, contrairement au cas qui nous intéresse et qui fera l'objet des photos suivantes.


Les roches rencontrées
Toute la sortie s'effectue dans le fond du vallon, dans les éboulis de la chaîne de l'Armet on trouve donc, conformément à la carte géologique et à ses notations :
  - K1-3 (δλ sur la carte "Vizille") dans le jargon géologique des Albitophyres et tufs , on peut dire plus simplement des roches volcaniques voisines des spilites mais ce sont des roches du Primaire alors que nos spilites sont triasiques. On a un bel affleurement à 2 km de Lavaldens, un peu après les Mazoirs, dans la falaise entaillée pour le passage de la route.
  - ξN, schistes noirs
  - ξC, les conglomérats métamorphiques
les deux premiers sont majoritaires jusqu'au point 1419 à l'arrivée du ruisseau de la Draye qui coule à la limite entre les schistes et les conglomérats, ensuite ce sont les conglomérats métamorphiques.





La falaise en albitophyres après les Mazoirs





Deux plis opposés, sur un bloc éboulé, sans cassure, avec des angles importants, ce qui montre que cette roche a atteint un domaine très ductile.


Au niveau de la limite entre schistes et conglomérats ceux-ci sont très diaclasés avec un pendage quasi-vertical.


Les conglomérats métamorphiques ou méta-conglomérats

Notice de la carte géologique :
"[...] les galets présentent une déformation extrêment variable : certains sont équidimentionnels, arrondis ou même anguleux, d'autres très étirés. La taille varie du centimètre au mètre. On peut distinguer quant à la nature :
  - des galets de schiste noir, correspondant à un remaniement de la formation
  - des galets de quartz
  - des galets microgrenus quartzo-albitiques
  - des galets et blocs de granite
  - des galets et blocs de paragneiss, de letpynite et de gneiss rubané, dont la foliation est souvent oblique sur l'aplatissement.
"

Guide des Ecrins :
"[...]un de ces galets a donné un âge d'environ 600 Ma, c'est-à-dire précambrien[...]"

Leur genèse
On ne connaît pas leur histoire, issus du démantèlement d'une chaîne plus ancienne que l'hercynienne, ils ont été pris dans l'orogenèse hercynienne, ont été emmenés en profondeur au niveau de la croûte ductile comme le montre l'étirement sans cassure des composants, sont venus de très loin avec le rameau interne de Belledonne. L'orogenèse alpine et les nombreuses érosions glaciaires nous permettent de les observer aujourd'hui.


Le granite que nous cotoyons habituellement est Carbonifère, ce galet de granite est beaucoup plus ancien et provient d'une orogenèse antérieure.


A remarquer l'étirement particulier au centre de la photo.



Où l'on voit qu'il est difficile de voir l'aspect conglomératique sur une roche dans les conditions ordinaires. Une partie du bloc sablée au moment de la débâcle permet, par contre, une bonne observation.


Ce bloc permet de voir la direction de l'allongement des galets et de le mesurer.

Pour ceux qui veulent en savoir plus :
Le site geol-alp :
 - L'Armet
Deux pages du site PLANET TERRE de l'ENS LYON, un site à recommander. Ces pages donnent de beaux exemples de conglomérat métamorphique.
 - Conglomérat étiré (méta-conglomérat) du Beaufortin (73)
 - Méta-conglomérat de St Michel en grève

↑MENUS↑