Sites remarquables
- Beaumont
  * Le canal du Beaumont
- Bonne (vallée de la)
  * 1. jusqu'au Désert
  * 2. en amont du Désert
- Cognet
  * La roche et le pont
- Connex
- Corps
  * Les carrières de marbre
- Entraigues
  * L'arche du vet
- Laffrey
  * Les carrières
  * Lacs - zones humides
- Lavaldens
  * Vallon de l'Espalier
- Malsanne (vallée de la)
- Marcieu
  * Les Champs
- Mayres-Savel
  * Cristaux de gypse
- Monteynard
  * lac à la fin de l'hiver
  * Les passerelles
  * Eboulement Clapisse
- La Motte d'Aveillans
  * La Grande Draye
- La Motte Saint Martin
  * La cimenterie
  * Demoiselles du Majeuil
- La Mure
  * Cimon
  * Payon
  * Péchot
- Nantes en Ratier
  * Colline Les Mas
- Pellafol
  * Les Gillardes
- Pierre-Châtel
  * La Pierre Perçée
- Prunières
  * meulière
- Saint-Arey
  * Demoiselle coiffée
  * Travertin de la Baume
- Sainte-Luce
  * La carrière
- Saint-Honoré
  * Oullière (Col d')
  * Le Piquet de Nantes
- Saint-Laurent-en-B
  * Les Garguettes
- La Salette
  * Les accès
  * Le col d'Hurtières
  * Le Gargas
  * Le Col de Prés Clos
- Senépi
  * Les Signaraux
  * Bornes Le Camus
  * Pierre Plantée
- Siévoz
  * Ancienne cimenterie
  * Le Besset
- Sousville
  * Pont-Haut, demoiselles
- Susville
  * Discordance Chuzins
  * Merlins, effondrement
  * Roche Paviote
  * Carrières Versenat
  * Rocher Siéroux
- Valbonnais
  * Cimenterie Pelloux
  * La carrière de gypse
  * Géologie et escalade
- Valsenestre
  * Village et géologie
  * Le cipolin
  * Combe Oursière
  * Le col de Côte Belle
  * Le vallon
- Venosc
  * Vallon de la Muzelle
- Villard-Saint-Christophe
  * Ciment, carrière
  * Chinarde, carrière
  * Côte Dure
  * Fontaine du Fayet

VALSENESTRE
Combe Oursière et Rache

Itinéraire
Dénivellée pour la cabane 700 m plus 300 m pour aller à Rache.
Juste après le parking supérieur aujourd'hui réservé on prend le sentier balisé qui part au sud, monte dans la forêt et revient à la hauteur de Valsenestre en passant de part et d'autre du ruisseau de la Draire. On passe à la cabane et l'on continue la sente qui part à l'est et à la crête on monte à vue, hors sentier, en direction de Rache (point coté 2531 m).
1 : "l'Aubergette", point de vue sur le village, ~ 1600 m
2 : la plage fossile du Trias, ~ 1800 m
3 : crête après la cabane, ~2200 m
4 : crête de Rache, 2350 m

itinéraire

Cette page est faite suite à la sortie le 14 août 2012, dans le cadre des activités du Parc des Ecrins, sous la conduite de Georges Buffet dont nous faisons souvent référence dans ce site lorsqu'il s'agit de spilites, sujet de ses thèses de géologie.

Une plage fossile triasique

Le sentier monte dans la forêt longtemps en bordure du vallon du Béranger, passe au-dessus de la cascade de la Draire. Avant d'entrer plus avant dans le vallon, au détour d'un virage, à l'endroit appelé par les locaux "l'Aubergette" (point noté 1), on a un magnifique panorama sur Valsenestre et toute la chaîne située au Nord (vallon de Valsenestre, de Combe Guyon, brèche de Gary...).
Nous montons sur le socle (gneiss), le parcours s'effectuera sur une stratigraphie limitée au socle et au Trias (dolomie et spilite), très souvent sur des éboulis.


Le village de Valsenestre vu de l'Aubergette.


Un pointement dans le paysage, des coulées de spilites sombres en relief (la Tête des Vires) soulignées par la dolomie jaunâtre.


Une vue rapidement croquée par Georges Buffet.

Au point 2 on sort de la partie boisée, on arrive dans Combe Oursière, au-dessus du sentier, après le virage, il y a un affleurement en pente partiellement caché par la végétation. C'est "la plage fossile du Trias", notre point fort de la journée.


Sortie de la forêt, le sentier traverse le vallon. Vue sur le haut du vallon et de la brèche de Valsenestre





Au-dessus du sentier, un peu cachée par la végétation, la plage fossile.

Le dépôt de dolomie s'est effectué dans des lagunes, sous un climat chaud et une mer peu profonde. La hauteur d'eau était variable selon l'apport et l'évaporation (-230 à -203 Ma durant le Trias supérieur). Cet affleurement qui était à l'époque une plage permet d'intéressantes observations :
  - une petite zone avec des ripple-marks relativement hautes (~ 5 cm) résultant plutôt d'un courant que de petites vagues.
  - des coquilles de Myophoria, un bivalve de l'époque dont on remarque les arêtes vives et le dessin des côtes encore très net. Les Myophories étaient peu sensibles aux variations de salinité et pouvaient vivre dans un milieu lagunaire plus ou moins saumâtre.
  - des "bird eyes" (expression anglaise signifiant "yeux d'oiseau"), petites masses sphériques de quelques millimètres, remplies de calcite, qui seraient à l'origine des bulles de gaz emprisonnées dans le sédiment.

D = valve droite
Dictionnaire de géologie


Ripple marks.


Sur une zone de la dalle, une concentration de fossiles de Myophoria.



Un fossile plus dur que la roche mis en évidence par l'érosion.



une autre photo
photo C. Vial


Bird eyes
photo J.-M. Antonanzas

Le volcanisme de Rache

Le deuxième point fort et point final de la sortie, le volcanisme de Rache est encore loin, il faut reprendre le sentier, passer devant la cabane, continuer la trace qui monte sur la crête à l'ouest (point 3) en traversant des éboulis à beaux blocs de dolomie capucin. On arrive à un beau belvédère sur le cirque de Valsenestre. La suite s'effectue à vue en traversée montante, on termine dans la "pouzzolane", la lave cordée et les blocs de spilite.


La cabane


De nombreux silex dans la dolomie.


Dans des éboulis de blocs de dolomie capucin.


Une belle vue sur la chaîne, de la Roche de la Muzelle au Pic des Marmes


Les derniers pas s'effectuent dans la pouzzolane.


Un gros plan sur ce qui reste du glacier Courbe aujourd'hui.


Un petit volcan comme point d'arrivée.


De la lave cordée.


Des cassures nettes de refroidissement.


Un morceau de prisme (5 faces), conséquence d'un refroidissement lent de la lave.


Une vue directe sur le vallon de Valsenestre, la brèche de Valsenestre entre le Signal du Lauvitel (à gauche) et le Pic du Clapier du Peyron (à droite).
Premier plan, contraste entre dolomie ocre et spilite noire.

Pour ceux qui veulent en savoir plus :
Pour le panorama vu de l'Aubergette, page Valsenestre de Geol-alp
La thèse de Philippe Baron (1981), Le Trias et le Lias inférieur de la bordure occidentale du massif du Pelvoux (Alpes occidentales) : statigraphie et tectonique synsédimentaire, développe tout ce que l'on peut observer sur un banc de dolomie.

↑MENUS↑