Sites remarquables
- Beaumont
  * Le canal du Beaumont
- Bonne (vallée de la)
  * 1. jusqu'au Désert
  * 2. en amont du Désert
- Cognet
  * La roche et le pont
- Connex
- Corps
  * Les carrières de marbre
- Entraigues
  * L'arche du vet
- Laffrey
  * Les carrières
  * Lacs - zones humides
- Lavaldens
  * Vallon de l'Espalier
- Malsanne (vallée de la)
- Marcieu
  * Les Champs
- Mayres-Savel
  * Cristaux de gypse
- Monteynard
  * lac à la fin de l'hiver
  * Les passerelles
  * Eboulement Clapisse
- La Motte d'Aveillans
  * La Grande Draye
- La Motte Saint Martin
  * La cimenterie
  * Demoiselles du Majeuil
- La Mure
  * Cimon
  * Payon
  * Péchot
- Nantes en Ratier
  * Colline Les Mas
- Pellafol
  * Les Gillardes
- Pierre-Châtel
  * La Pierre Perçée
- Prunières
  * meulière
- Saint-Arey
  * Demoiselle coiffée
  * Travertin de la Baume
- Sainte-Luce
  * La carrière
- Saint-Honoré
  * Oullière (Col d')
  * Le Piquet de Nantes
- Saint-Laurent-en-B
  * Les Garguettes
- La Salette
  * Les accès
  * Le col d'Hurtières
  * Le Gargas
  * Le Col de Prés Clos
- Senépi
  * Les Signaraux
  * Bornes Le Camus
  * Pierre Plantée
- Siévoz
  * Ancienne cimenterie
  * Le Besset
- Sousville
  * Pont-Haut, demoiselles
- Susville
  * Discordance Chuzins
  * Merlins, effondrement
  * Roche Paviote
  * Carrières Versenat
  * Rocher Siéroux
- Valbonnais
  * Cimenterie Pelloux
  * La carrière de gypse
  * Géologie et escalade
- Valsenestre
  * Village et géologie
  * Le cipolin
  * Combe Oursière
  * Le col de Côte Belle
  * Le vallon
- Venosc
  * Vallon de la Muzelle
- Villard-Saint-Christophe
  * Ciment, carrière
  * Chinarde, carrière
  * Côte Dure
  * Fontaine du Fayet

LA GYPIÈRE DE VALBONNAIS

Itinéraire
plaque chemin gypière
En pointillés jaunes
Sur la rue du Chat sourd, au niveau du château, on prend à angle droit le chemin de la gypière, environ 600 m de distance, toujours en montant, après un deuxième croisement on arrive à la carrière.

(étonnant, c'est une très rare carrière notée sur la carte de Cassini "Carriere de Platre rouge")

     itinéraire

extrait du journal des mines
Journal des mines, vol 32, 1812



De Valbonnais on peut rejoindre Oris en Ratier par le col de Plan Collet (GR) du fait d'une dépression, entre le cristallin (Belle Roche) et Lias calcaire (montagne de Roussillon), située dans des alluvions dans lesquelles affleurent quelques pointements de Houiller et de Trias. (troisième photo de la page géol-alp Valbonnais)

Au lieu-dit les Sauvons ce Trias est un petit dôme de gypse, c'est la très modeste carrière de gypse qui a été exploitée jusqu'en 1912.
Les couches de gypse blanc sont peu abondantes, le gypse coloré en rouge par des oxydes de fer est majoritaire, ce qui donnera du plâtre rouge probablement moins apprécié que le blanc.

Une utilisation particulière de ce plâtre rouge nous est donnée par Champollion-Figeac, le frère de l'égyptologue. Dans un texte écrit en 1807, il donne une description de l'élaboration d'une aire de battage dans une grange. Cette technique avait été mise au point par les paysans qui ne pouvaient pas se payer un plancher en bois comme les riches propriétaires. Elle permettait de faire un sol solide et propre pour battre tranquillement les grains, en hiver, à l'abri des intempéries. Ce sol pouvait durer 150 ans et était facilement recyclable. Cet usage ensuite devint général. (Le curieux plâtre rouge de Valbonnais, René Reymond Enigmes curiosités singularités, 1987).

la carrière de gypse
La carrière de gypse au lieu-dit les Sauvons.

Un autre usage a été l'utilisation du gypse comme engrais, la découverte a été faite en Suisse, en 1768. L'usage passa ensuite de Suisse en France. On disait : point de beau trèfle s'il n'est plâtré, point de beau froment s'il n'est pas précédé d'un beau trèfle.

photo du gypse blanc
Quelques parties de la carrière en gypse blanc

morceaux de plâtre rouge dans un mur de grange
En haut du pignon, des blocs de plâtre rouge.
Vestige d'une aire de battage ?

gypse rouge
La plus grande partie de la carrière est en gypse rougeâtre.

↑MENUS↑