Sites remarquables
- Beaumont
  * Le canal du Beaumont
- Bonne (vallée de la)
  * 1. jusqu'au Désert
  * 2. en amont du Désert
- Cognet
  * La roche et le pont
- Connex
- Corps
  * Les carrières de marbre
- Entraigues
  * L'arche du vet
- Laffrey
  * Les carrières
  * Lacs - zones humides
- Lavaldens
  * Vallon de l'Espalier
- Malsanne (vallée de la)
- Marcieu
  * Les Champs
- Mayres-Savel
  * Cristaux de gypse
- Monteynard
  * lac à la fin de l'hiver
  * Les passerelles
  * Eboulement Clapisse
- La Motte d'Aveillans
  * La Grande Draye
- La Motte Saint Martin
  * La cimenterie
  * Demoiselles du Majeuil
- La Mure
  * Cimon
  * Payon
  * Péchot
- Nantes en Ratier
  * Colline Les Mas
- Pellafol
  * Les Gillardes
- Pierre-Châtel
  * La Pierre Perçée
- Prunières
  * meulière
- Saint-Arey
  * Demoiselle coiffée
  * Travertin de la Baume
- Sainte-Luce
  * La carrière
- Saint-Honoré
  * Oullière (Col d')
  * Le Piquet de Nantes
- Saint-Laurent-en-B
  * Les Garguettes
- La Salette
  * Les accès
  * Le col d'Hurtières
  * Le Gargas
  * Le Col de Prés Clos
- Senépi
  * Les Signaraux
  * Bornes Le Camus
  * Pierre Plantée
- Siévoz
  * Ancienne cimenterie
  * Le Besset
- Sousville
  * Pont-Haut, demoiselles
- Susville
  * Discordance Chuzins
  * Merlins, effondrement
  * Roche Paviote
  * Carrières Versenat
  * Rocher Siéroux
- Valbonnais
  * Cimenterie Pelloux
  * La carrière de gypse
  * Géologie et escalade
- Valsenestre
  * Village et géologie
  * Le cipolin
  * Combe Oursière
  * Le col de Côte Belle
  * Le vallon
- Venosc
  * Vallon de la Muzelle
- Villard-Saint-Christophe
  * Ciment, carrière
  * Chinarde, carrière
  * Côte Dure
  * Fontaine du Fayet

VALSENESTRE - Le village et la géologie du secteur

entrée de Valsenestre
Entrée du village de Valsenestre (four banal à droite). On voit le départ du vallon et le Signal du Lauvitel.

Le Village

On quitte la vallée de la Bonne à La Chapelle, la route suit Le Béranger. Au bout de 5,5 km et une montée de 300 m on arrive dans Valsenestre. Le village est à 1294 m d'altitude.
Ce village de montagne qui a eu son école (côté garçons, côté filles) jusqu'en 1936 avait été partiellement détruit au 19e siècle par une avalanche venue de Comboursière (au sud). Ensuite le village a été abandonné par les autochtones et au moment de la guerre il menaçait ruine avec des maisons écroulées. Seul vivait toute l'année, depuis la guerre, un architecte lyonnais, Philippe Bériel avec sa famille qui s'est agrandie à 3 enfants au cours de son séjour. (Il a fallu une fois une véritable expédition pour descendre sa femme à la maternité en plein hiver !). Il a vécu à Valsenestre en quasi autarcie jusqu'en 1957 (son fils ainé avait alors 10 ans).
Le village a été restauré de jolie façon, les maisons détruites ont aéré l'espace. Il ne vit que l'été, la route n'est pas déneigée en hiver.

C'est un magnifique lieu de départ pour des randonnées, entouré de beaux sommets : roche de la Muzelle à 3465 m, aiguille des Marmes à 3046 m, Signal du Lauvitel à 2901 m, pic de Valsenestre à 2752 m. De beaux lacs de montagne : lac Labarre, lac Gary, lac de la Muzelle. Des cols pour accéder aux voisinages : Col de Côte Belle pour aller au Désert en Valjouffrey, brèche de la Muzelle pour redescendre dans la vallée du Vénéon, brèche de Valsenestre pour redescendre sur le lac du Lauvitel (accès aujourd'hui interdit car on est dans la réserve naturelle du Lauvitel).

vue de la chapelle et de l'Aiguille des Marmes
La chapelle et l'Aiguille des Marmes

La géologie et les roches du secteur

Nous sommes, dans la bordure du massif des Ecrins dite zone corticale qui continue le massif du Taillefer, On va donc retrouver les mêmes roches :
 - A Entraigues on est dans les conglomérats métamorphiques
 - puis on passe dans les micaschistes, sédiments volcanique du Dévono-dinantien (tunnel de l'ancienne route)
 - dans la montée après la Chapelle on est dans la partie magmatique, dans les amphibolites dont on voit de beaux affleurements dans les talus.
 - et à Valsenestre on est revenu dans les micaschistes. Mais se rajoutent des granites :
 - le granite des Quatre-Tours, contemporain et de même nature que ceux que l'on trouve dans la partie nord-est de Belledonne (granite des Sept Laus...), des granites de 340/330 Ma issus de la collision hercynienne, riches en enclaves (notés γ1 sur la carte géologique).
 - les granites de Combe Guyon et du Pic de Valsenestre, plus jeunes, 305/295 Ma, d'anatexie comme on en trouve beaucoup dans la partie centrale des Ecrins. Ces granites ne comportent pas d'enclaves (notés γ2 sur la carte géologique).
 - on trouve aussi des migmatites, ces gneiss n'ont pas fondu complètement comme les granites mais partiellement.
Et du sédimentaire, Trias avec dolomie et spilite et calcaires jurassiques du Lias pincés entre les blocs. Et du cipolin auquel nous consacrons une page


Granite des Quatre-Tours
syn-collisionnel 340/330 Ma, à grain fin,
leucocrate (= riche en minéraux clairs, ici feldspath plagioclase albite), 2 micas.


Granite de Combe Guyon
Même origine, grain grossier, riche en silice, le quartz est en amas globulaires


Granite du Pic de Valsenestre
post convergence 305/290 Ma, feldspath potassique de grande taille, la biotite est chloritisée ce qui lui donne une couleur verdâtre.

Valsenestre est situé dans le bloc des Rousses séparé du bloc de la Muzelle par un grande faille qui passe par le col de la Muzelle, se dirige vers le Pic se Valsenestre où elle se dédouble, une partie se dirige vers le Valgaudemar par le col de la Vaurze et l'autre passe près des Faures pour rejoindre Aspres-les-Corps.
Voir la Carte structurale schématique du Valjouffrey en bas de page Valjouffrey du site géol-alp.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur le massif des Ecrins:
- Découverte de la géologie du parc national des Écrins et carte géologique à 1-100.000 de Jacques Debelmas, Arnaud Pêcher, Jean-Claude Barfety, 2002
- site du parc des Ecrins

↑MENUS↑