Sites remarquables
- Beaumont
  * Le canal du Beaumont
- Bonne (vallée de la)
  * 1. jusqu'au Désert
  * 2. en amont du Désert
- Cognet
  * La roche et le pont
- Connex
- Corps
  * Carrières de marbre
- Entraigues
  * L'arche du vet
- Laffrey
  * Les carrières
  * Lacs - zones humides
- Lavaldens
  * Vallon de l'Espalier
- Malsanne (vallée de la)
- Marcieu
  * Les Champs
- Mayres-Savel
  * Cristaux de gypse
- Monteynard
  * lac à la fin de l'hiver
  * Les passerelles
  * Eboulement Clapisse
  * Rivoire - Grand Balcon
- La Motte d'Aveillans
  * La Grande Draye
- La Motte Saint Martin
  * La cimenterie
  * Demoiselles Majeuil
- La Mure
  * Cimon
  * Payon
  * Péchot
- Nantes en Ratier
  * La Dragerie
  * Colline Les Mas
- Pellafol
  * Les Gillardes
- Pierre-Châtel
  * La Pierre Perçée
- Prunières
  * meulière
- Saint-Arey
  * Demoiselle coiffée
  * Travertin de la Baume
- Sainte-Luce
  * La carrière
- Saint-Honoré
  * Oullière (Col d')
  * Le Piquet de Nantes
- Saint-Laurent-en-B
  * Les Garguettes
- La Salette
  * Les accès
  * Le col d'Hurtières
  * Le Gargas
  * Le Col de Prés Clos
- Senépi
  * Les Signaraux
  * Bornes Le Camus
  * Pierre Plantée
- Siévoz
  * Ancienne cimenterie
  * Le Besset
- Sousville
  * Pont-Haut, demoiselles
- Susville
  * Discordance Chuzins
  * Merlins, effondrement
  * Roche Paviote
  * Carrières Versenat
  * Rocher Siéroux
- Valbonnais
  * Cimenterie Pelloux
  * La carrière de gypse
  * Géologie et escalade
- Valsenestre
  * Village et géologie
  * Le cipolin
  * Combe Oursière
  * Le col de Côte Belle
  * Le vallon
- Venosc
  * Vallon de la Muzelle
- Villard-Saint-Christophe
  * Ciment, carrière
  * Chinarde, carrière
  * Côte Dure
  * Fontaine du Fayet

LES MAS  -  HAUT-ROIZON



Toute l'histoire de la dernière glaciation sur cette photo Google, d'après la carte géologique, tracée par Guy Montjuvent.
Voir le texte pour les explications . Les deux X blancs sont les positions des deux bornes.

Le moraines de Payon et de Péchot,isolées, ont été construites pendant le Würm 2 puis n'ont plus été impactées par la suite de la glaciation. Au contraire, celle des Mas devant les hauteurs de Malissol et du Piquet de Nantes et à proximité de l'entrée du glacier, a été concernée tout au long de la glaciation : circulation des eaux venant des hauteurs, les dépôts du Würm 3 et le fluvio-glaciaire au retrait définitif du glacier qui a déposé le sable, longtemps exploité, au bas de la colline. Ceci explique les beaux modelés et le fait que l'on retrouve toute l'histoire de cette dernière glaciation.

Histoire glaciaire


La partie sommitale n'est pas un mamelon, on a deux crêtes à l'est et à l'ouest séparées par un léger creux que l'on devine formé par une circulation d'eau du sud vers le nord (flêche blanche sur photo de tête) lors de la période de fonte et par les eaux venant des montagnes à l'est. Ceci donne aujourd'hui une belle surface quasi plane.

Le glacier remonte dans la vallée et revient au Würm 3 mais de façon moins importante, il reforme des moraines (W3 en points jaunes).
Le glacier en se retirant va laisser un ou plusieurs lacs dans lesquels vont venir des turbidites glacio-lacustres donnant des dépôts pentés (carrières de Roizon) puis des dépôts fluvio-glaciaires peu épais.

Le meilleur des paysagistes n'aurait pas fait mieux que la nature, nous avons une colline de belle forme. On est aussi frappés par sa propreté, pas de blocs épars, très peu de petits pierriers qui sont cantonnés dans les haies. On imagine l'état du sol, après le retrait glaciaire, jonché de nombreux blocs, certains imposants. De nombreuses générations, pour dégager des surfaces cultivables ont détaillé et ramassé ces pierres et les ont utilisées pour la construction des murs, granges et maisons. Le sol autochtone de la fin du Tertiaire, calcaire argileux du Jurassique inférieur, est pauvre (les pâturages du Grand Serre). Au contraire la terre de nos moraines est riche et favorable à la polyculture, elle provient de la grande variété de minéraux, d'une longue altération et du travail de l'homme. De plus on ne peut rêver meilleure orientation.





A mi-hauteur la crête est et au premier plan celle ouest.
Les dépôts du maximum du Würm joliment sculptés par la suite de la glaciation.



L'exploitation des derniers dépôts aujourd'hui terminée.



Un détail montrant les dépôts sur les pentes des derniers petits lacs avec les séquences dites de Bouma : d'abord les gros blocs puis les produits de plus en plus fins.

Formes d'érosion sur les blocs

Le schéma ci-dessous montre les formes d'érosion que l'on trouve sur les roches moutonnées situées sur le parcours du glacier. On retrouve ces traces sur les blocs présents le long des haies ou des chemins.

schéma agrandissable


Un bloc qui a été poli, puis entaillé par d'autres blocs (coups de gouge ou lunules). on remarque aussi des stries.


Un bloc de spilite (altération du basalte). Cette roche pourtant très dure a été polie, entaillée dans plusieurs directions.


Les blocs sont souvent très aplanis sur une face d'ou l'appellation de "fer à repasser"


Des cultivateurs paysagistes...

Promenade sur la crête

Un agréable chemin, de Sous-Serbouvet au Creux de Roizon (2,7 km), parcourt sur près de 2 km la crête de la colline avant de descendre dans le ravin de la Roizonne dominé par les vestiges du château de Ratier.
Ce tracé doit être fort ancien, on le trouve sur un lever de 1831 sous l'appelation Chemin de La Mure et Serbouvet au Creux.


Vue vers le nord-ouest, Senépi, le Vercors, le Connex. Le Hameau de Serbouvet, situé sur l'arête liasique de Côte-Longue, n'a pas été impacté par la moraine du fait de la présence entre les deux d'un chenal venant du Creux qui a créé la dépression et la rupture avec la moraine de Payon, puis obliquant vers le nord se terminait dans le lac de La Mure (les Marais). Les alluvions transportées ont contribué à combler le lac.
Le placage morainique au-dessus de Serbouvet date de la glaciation précédente, le Riss.


Vue vers le sud-est, le Coiro, le Roussillon, la vallée de la Bonne et l'arrivée du glacier et les montagnes de la Salette.


Une échancrure dans la moraine au niveau de Croix-Neuve, utilisée pour le passage de la voie entre Roizon le Haut et Nantes, d'abord chemin et aujourd'hui route.


Du Creux on peut rejoindre Roizon ou, en continuant de descendre, le ravin de la Roizonne que domine la ruine du château de Ratier



Un nom très évocateur du chemin qui mène au Creux de Roizon. De nombreux chemins matheysins pourraient revendiquer cette appellation !

Bornes de triangulation

Sur la photo, prise en 2014, on voit qu'au départ du chemin de crête, vers le nord, en quittant Croix Neuve, on avait à gauche une borne géodésique (petit cube de granite) et à droite sur le talus une borne, en calcaire de Laffrey, avec un triangle gravé. Borne posée dans les années 1930 pour la révision du cadastre napoléonien ? A l'origine elle devait être à quelques mètres sur la crête pour avoir la vue sur des repères fixes, souvent les clochers des villages voisins.
2019 : Cette borne a disparu ! La mairie de Nantes ne répond pas à notre questionnement : récupération de la borne ou vol ?




Sur La crête ouest, avec vue sur La Mure, on trouve une autre borne, plus petite en calcaire de Laffrey, avec le même triangle. La position des deux bornes est donnée par la photo de tête et le cadastre ci-contre.


Le cadastre a gardé l'extrême découpage en petites parcelles cultivées dans les siècles précédents.
Les 2 points rouges à l'emplacement des bornes.


Pour ceux qui veulent en savoir plus :
Page Glaciations
Page La Mure et page Nantes, Oris en Rattier, Roizon de Geol-alp
Thèse de Guy Montjuvent
Paysages glaciaires
Les bornes de l'Isère par commune

↑MENUS↑