Sites remarquables
- Beaumont
  * Le canal du Beaumont
- Bonne (vallée de la)
  * 1. jusqu'au Désert
  * 2. en amont du Désert
- Cognet
  * La roche et le pont
- Connex
- Corps
  * Les carrières de marbre
- Entraigues
  * L'arche du vet
- Laffrey
  * Les carrières
  * Lacs - zones humides
- Lavaldens
  * Vallon de l'Espalier
- Malsanne (vallée de la)
- Marcieu
  * Les Champs
- Mayres-Savel
  * Cristaux de gypse
- Monteynard
  * lac à la fin de l'hiver
  * Les passerelles
  * Eboulement Clapisse
  * Rivoire - Grand Balcon
- La Motte d'Aveillans
  * La Grande Draye
- La Motte Saint Martin
  * La cimenterie
  * Demoiselles du Majeuil
- La Mure
  * Cimon
  * Payon
  * Péchot
- Nantes en Ratier
  * Colline Les Mas
- Pellafol
  * Les Gillardes
- Pierre-Châtel
  * La Pierre Perçée
- Prunières
  * meulière
- Saint-Arey
  * Demoiselle coiffée
  * Travertin de la Baume
- Sainte-Luce
  * La carrière
- Saint-Honoré
  * Oullière (Col d')
  * Le Piquet de Nantes
- Saint-Laurent-en-B
  * Les Garguettes
- La Salette
  * Les accès
  * Le col d'Hurtières
  * Le Gargas
  * Le Col de Prés Clos
- Senépi
  * Les Signaraux
  * Bornes Le Camus
  * Pierre Plantée
- Siévoz
  * Ancienne cimenterie
  * Le Besset
- Sousville
  * Pont-Haut, demoiselles
- Susville
  * Discordance Chuzins
  * Merlins, effondrement
  * Roche Paviote
  * Carrières Versenat
  * Rocher Siéroux
- Valbonnais
  * Cimenterie Pelloux
  * La carrière de gypse
  * Géologie et escalade
- Valsenestre
  * Village et géologie
  * Le cipolin
  * Combe Oursière
  * Le col de Côte Belle
  * Le vallon
- Venosc
  * Vallon de la Muzelle
- Villard-Saint-Christophe
  * Ciment, carrière
  * Chinarde, carrière
  * Côte Dure
  * Fontaine du Fayet

LA RIVOIRE - GRAND BALCON
2018 avant travaux

Ce lieu touristique redevenu silencieux et sauvage après l'effondrement de la Clapisse le 26 octobre 2010 va retrouver l'agitation avec le retour du petit train en 2020. D'importants travaux sont prévus : restaurant, parcours piétonnier...
Faisons un dernier parcours entre la gare de La Motte Saint Martin et l'entrée du Tunnel des Brondes (La Bronde désigne une forêt de feuillus).




2 Kilomètres de la gare de la Motte Saint Martin (PK16) à l'entrée du tunnel des Brondes (après PK14) d'abord dans le vallon des Mottes puis dans la vallée du Drac sur le kilomètre le plus spectaculaire.
Rivoire : nom de lieu-dit très commun dans la région (forêts de chênes rouvres) à noter que l'Ingénieur en chef des Ponts et Chaussés chargé de la construction des chantiers s'appelait Rivoire-Vicat.
Les numéros permettent de situer les descriptions.


Cette photo de 1902, prise au niveau de la fin de notre parcours à l'entrée du tunnel des Brondes, nous ramène au tout début de l'exploitation. Une belle vue sur les ouvrages et l'étonnante maison du garde.
Au bord du Drac la centrale d'Avignonet, construite entre 1899 et 1902, va alimenter le train pendant 25 ans.
Le train s'arrêtera avant la partie visible qui va devenir un parcours piétonnier.


        
1. Notre point de départ, la gare de la Motte saint Martin. A mi-parcours entre Saint Georges et la Mure et près de la centrale d'Avignonet. De ce fait elle abritait la sous-station.


        
2. On passe dans un premier tunnel, très court. Tous les ouvrages sont construits avec une certaine esthétique avec comme matériau principal le calcaire de Laffrey.


        
3. Après un parcours d'un km on arrive à des bâtiments ruinés, c'était le site de Gravaison appartenant à la Société Grenobloise de Force et lumière desservi par un embranchement particulier qui permettait l'arrivée des matériaux nécessaires à la construction de la centrale d'Avignonet, un téléphérique les descendait au bord du Drac.
Gravier, Grave, Gravaison... : carrière de gravier


        
Le tunnel de Gravaison (85,4 m), en courbe, franchit l'éperon rocheux qui marque la limite entre le vallon des Mottes et la vallée du Drac. On passe de la commune de la Motte Saint Martin à celle de Monteynard.


        
Pendant le parcours nous sommes sur le calcaire du Lias calcaire (Jurassique inférieur). Ce calcaire moyennement argileux qui a été exploité tout près pour la fabrication du ciment. Il a servi sur place pour la construction de murs et pour le remplissage des ouvrages principalement construits avec le calcaire de Laffrey.
On distingue en travers de la photo une faille avec une zone de roche fracturée.


        
Nous sommes près de la limite entre le calcaire et les dépôts glaciaires postérieurement altérés d'où ces formations de cheminées.


        
4. Oui, c'est très vertigineux, on est forcément admiratifs pour ces constructeurs qui ont suspendu cette voie ferrée au-dessus du vide. En plus de belle façon.
Le Lac de Monteynard embellit le site mais la vue devait auparavant être plus impressionnante avec le Drac beaucoup plu bas au fond de la gorge.

Gaston Donnet en 1899 dans son livre Le Dauphiné :
[...] le paysage avait surgi, terrible de toutes parts. Le Drac apparaissait au fond du précipice. Un serpent liquide qui rampait et se tordait, colossal, entre les rocs, ainsi qu'entre les crocs d'un gouffre [...] Et ce qui était non moins atterrant que la monstrueuse profondeur de ces gouffres, c'était, lorsqu'on relevait la tête, la vue de l'assaut furieux, exaspéré, des pics [...] Le paysage était sinistre.


        

        

        



        
5. La maison du garde avec un domaine très restreint en bordure du précipice. Une vie totalement dépendante du train, c'est la maison la plus isolée du parcours.



        
De l'autre côté de la voie le bassin intégré dans le mur de soutènement.



6. La balade se termine devant le portail qui condamne
le tunnel des Brondes, long de 400 m,
au delà duquel s'est produit l'effondrement de la Clapisse.



- Pour la géologie voir la page Commiers du site géol-alp
- De nombreuses photos dans Le chemin de fer de la Mure de P. Bouillin et D Wurmser. Nous avons emprunté le plan et la photo de 1902

↑MENUS↑