Sites remarquables
- Beaumont
  * Le canal du Beaumont
- Bonne (vallée de la)
  * 1. jusqu'au Désert
  * 2. en amont du Désert
- Cognet
  * La roche et le pont
- Connex
- Corps
  * Les carrières de marbre
- Entraigues
  * L'arche du vet
- Laffrey
  * Les carrières
  * Lacs - zones humides
- Lavaldens
  * Vallon de l'Espalier
- Malsanne (vallée de la)
- Marcieu
  * Les Champs
- Mayres-Savel
  * Cristaux de gypse
- Monteynard
  * lac à la fin de l'hiver
  * Les passerelles
  * Eboulement Clapisse
- La Motte d'Aveillans
  * La Grande Draye
- La Motte Saint Martin
  * La cimenterie
  * Demoiselles du Majeuil
- La Mure
  * Cimon
  * Payon
  * Péchot
- Nantes en Ratier
  * Colline Les Mas
- Pellafol
  * Les Gillardes
- Pierre-Châtel
  * La Pierre Perçée
- Prunières
  * meulière
- Saint-Arey
  * Demoiselle coiffée
  * Travertin de la Baume
- Sainte-Luce
  * La carrière
- Saint-Honoré
  * Oullière (Col d')
  * Le Piquet de Nantes
- Saint-Laurent-en-B
  * Les Garguettes
- La Salette
  * Les accès
  * Le col d'Hurtières
  * Le Gargas
  * Le Col de Prés Clos
- Senépi
  * Les Signaraux
  * Bornes Le Camus
  * Pierre Plantée
- Siévoz
  * Ancienne cimenterie
  * Le Besset
- Sousville
  * Pont-Haut, demoiselles
- Susville
  * Discordance Chuzins
  * Merlins, effondrement
  * Roche Paviote
  * Carrières Versenat
  * Rocher Siéroux
- Valbonnais
  * Cimenterie Pelloux
  * La carrière de gypse
  * Géologie et escalade
- Valsenestre
  * Village et géologie
  * Le cipolin
  * Combe Oursière
  * Le col de Côte Belle
  * Le vallon
- Venosc
  * Vallon de la Muzelle
- Villard-Saint-Christophe
  * Ciment, carrière
  * Chinarde, carrière
  * Côte Dure
  * Fontaine du Fayet

LE CIRCUIT DES PASSERELLES

Itinéraire
Nous allons faire la boucle du circuit des passerelles en laissant la voiture au parking de Savel, en traversant le lac sur La Mira puis à pied pour un parcours d'environ 12,5 km.
On longe le lac et on passe la première passerelle sur l'Ebron, on monte sur le replat de Villarnet, à l'arrivée sur la route on fait un aller et retour pour aller voir un bel affleurement d'argiles litées et on redescend vers le Drac que l'on traverse sur la deuxième passerelle et on rejoint le parking.
Pour les renseignements pratiques : le site du lac de Monteynard

      itinéraire

Les passerelles, ouvertes au public en août 2007, constituent une belle réalisation qui valorise le tourisme autour du lac. Elles permettent des randonnées pédestres ou à VTT de Matheysine à Trièves et elles ouvrent de magnifiques points de vue sur le lac. Faire le circuit des passerelles en y ajoutant un aspect géologique permet une troisième dimension, on se promène autour du lac actuel mais aussi à l'intérieur du lac glaciaire du Trièves. En effet durant la dernière glaciation existait à cette endroit un lac beaucoup plus important dont le barrage naturel était constitué par la moraine du glacier de la Romanche qui remontait la vallée jusqu'au niveau du barrage actuel. Sinard est construit sur cette moraine.
La route Mayres - Marcieu donne une idée de la hauteur de ce lac, 750 m au lieu de 490 m max pour le lac artificiel actuel, voir la page sur la dernière glaciation. Il s'est comblé, au cours du temps, avec des argiles venant de l'altération des roches environnantes ou des apports glaciaires. On retrouve les argiles jusqu'à la cote 750, et l'on peut en avoir jusqu'à 200 m d'épaisseur, nous irons en voir un bel affleurement.


Le bâteau La Mira
La Mira accoste au débarcadère

les ruines du château de Savel
Les ruines du château de Savel

les argiles au-dessus du camping
Les argiles au-dessus du camping

La Mira nous amène de l'autre côté du lac, à Treffort. Pendant la traversée on longe le côté est du lac, on peut voir les ruines du château de Savel et l'épaisseur des argiles au-dessus du camping jusqu'à la route en dessous de Châteaubois.

la passerelle sur l'Ebron
La passerelle sur l'Ebron : longueur 180 m, hauteur de 45 à 85 m selon la hauteur des eaux.

vue sur le pont de Brion
Vue côté Trièves sur l'Ebron et le pont de Brion

On se dirige plein sud, le parcours est bien balisé, on passe devant le camping et le château d'Herbelon et l'on atteint la première passerelle sur l'Ebron après un parcours de 4,5 km. On a une belle vue sur l'Ebron et sur le pont de Brion.
Le lit de l'Ebron est creusé dans le Lias schisteux (Aalénien), La passerelle est fixée à cet affleurement, au-dessus et jusqu'à la crête une épaisse couche d'argiles sur laquelle est tracé le sentier en pente qui va rejoindre la route de Villarnet. Ce sentier réserve de belles vues sur le lac et le Trièves et deux aires de pique-nique.

On monte dans les argiles sur une crête entre deux zones de glissements. On arrive à la route qui mène à Villarnet. Un petit aller et retour permet d'aller voir un bel affleurement d'argiles litées. On prend sur quelques dizaines de mètres la direction de Villarnet puis le chemin montant à gauche qui permet d'atteindre le bord de la falaise derrière un réservoir (noté sur la carte IGN 1 : 25000). Il faut descendre quelques mètres dans la pente pour voir la cassure et les argiles qui n'ont pas encore été déstructurées. (A éviter pendant les périodes de pluie !)


affleurement d'argiles
Le bord de la falaise et un gros plan de celle-ci sur la photo de droite.

un gros plan sur cet affleurement



La photo explique bien le mot "litées". On a souvent employé par le passé l'adjectif "varvées" qui est impropre car ce terme désigne une structure litée à deux couches résultant de la sédimentation été/hiver au cours de l'année. Le terme "litées" est plus général et ne dit rien de la rythmicité qui est, ici, inconnue.
Des lits alternativement clairs et sombres, d'épaisseur variable, millimétrique à pluricentimétrique, voir décimétrique, très régulièrement horizontaux. Pas de différence sensible entre les lits clairs et sombres ou entre les différents endroits du lac, la distribution des minéraux argileux est très uniforme, tant verticalement que latéralement.
La source de ces argiles vient de l'altération des roches du bassin : grès micacés et schistes noirs du Carbonifère, des calcaires argileux du Lias et du Jurassique et aussi de l'altération du socle pendant le transport glaciaire.

On voit, ici, comment la falaise s'effondre et comment les masses d'argiles progressent ensuite vers le lac.


On reprend le sentier descendant qui mène à la passerelle sur le Drac. Elle est amarrée des deux côtés sur le calcaire argileux du Lias (Aalénien).
La distance entre les deux passerelles est de 5 km et il nous reste 3 km pour rejoindre les voitures au parking de Savel.

On longe le lac, nous ne sommes plus sur les argiles mais sur une formation plus ancienne, attribuée au début du Würm. Ce sont des alluvions à galets localement cimentés.

la passerelle sur le Drac
La passerelle sur le Drac, la plus longue : 216 m


coupe tirée de Monjuvent
W = Würm. Les argiles sont notées 3 et les alluvions de Savel A3 (début du Würm).

alluvions A3
Les alluvions au niveau de Savel

Pour ceux qui veulent en savoir plus :
- sur les argiles litées : Les argiles litées du Trièves (Isère) ; conditions de gisement et exemples de propriétés géotechniques par P. Antoine, A. Giraud, G. Montjuvent.
- sur le glaciaire : La transfluence Durance-Isère. Essai de synthèse du Quaternaire du bassin du Drac par Guy MONJUVENT
- La page Commiers - Monteynard du site geol-alp
- Syndicat du Lac, Les passerelles himalayennes, Monteynard/Avignonet , 2016.


un petit bateau pour la traversée du lac
Le Dauphiné Libéré du 19 juin 2011


↑MENUS↑