Sites remarquables
- Beaumont
  * Le canal du Beaumont
- Bonne (vallée de la)
  * 1. jusqu'au Désert
  * 2. en amont du Désert
- Cognet
  * La roche et le pont
- Connex
- Corps
  * Les carrières de marbre
- Entraigues
  * L'arche du vet
- Laffrey
  * Les carrières
  * Lacs - zones humides
- Lavaldens
  * Vallon de l'Espalier
- Malsanne (vallée de la)
- Marcieu
  * Les Champs
- Mayres-Savel
  * Cristaux de gypse
- Monteynard
  * lac à la fin de l'hiver
  * Les passerelles
  * Eboulement Clapisse
- La Motte d'Aveillans
  * La Grande Draye
- La Motte Saint Martin
  * La cimenterie
  * Demoiselles du Majeuil
- La Mure
  * Cimon
  * Payon
  * Péchot
- Nantes en Ratier
  * Colline Les Mas
- Pellafol
  * Les Gillardes
- Pierre-Châtel
  * La Pierre Perçée
- Prunières
  * meulière
- Saint-Arey
  * Demoiselle coiffée
  * Travertin de la Baume
- Sainte-Luce
  * La carrière
- Saint-Honoré
  * Oullière (Col d')
  * Le Piquet de Nantes
- Saint-Laurent-en-B
  * Les Garguettes
- La Salette
  * Les accès
  * Le col d'Hurtières
  * Le Gargas
  * Le Col de Prés Clos
- Senépi
  * Les Signaraux
  * Bornes Le Camus
  * Pierre Plantée
- Siévoz
  * Ancienne cimenterie
  * Le Besset
- Sousville
  * Pont-Haut, demoiselles
- Susville
  * Discordance Chuzins
  * Merlins, effondrement
  * Roche Paviote
  * Carrières Versenat
  * Rocher Siéroux
- Valbonnais
  * Cimenterie Pelloux
  * La carrière de gypse
  * Géologie et escalade
- Valsenestre
  * Village et géologie
  * Le cipolin
  * Combe Oursière
  * Le col de Côte Belle
  * Le vallon
- Venosc
  * Vallon de la Muzelle
- Villard-Saint-Christophe
  * Ciment, carrière
  * Chinarde, carrière
  * Côte Dure
  * Fontaine du Fayet

Valbonnais, Pont-du-Prêtre
Géologie et escalade


La végétation actuelle oblige à prendre une ancienne carte postale pour montrer les strates très inclinées reconverties en site d'escalade. Une sente traverse l'ancienne cimenterie et rejoint les strates que l'on peut ensuite longer.

Comme beaucoup d'autres cette carrière est reconvertie en école d'escalade : 48 voies équipées, de 5 à 31 m de hauteur pour pratiquant confirmé. Elles portent de jolis noms.




On trouve plusieurs site internet et blogs sur ce lieu d'escalade avec de nombreuses photos. Mais attention la partie géologique est bien étonnante :
- Les voies seraient tracées sur du "schiste". Ce mot doit être accompagné d'un qualificatif pour désigner une roche (schiste houiller, ardoisier...), le mot fait appel à un débit en feuillet. On précise parfois que l'on serait sur du "schiste compact", voilà une association de deux termes de significations totalement opposées !
- L'aspect un peu bosselé serait dû au passage du glacier alors que la direction de ce dernier était perpendiculaire aux strates et que la morphologie était bien différente : les strates dégagées aujourd'hui ne l'étaient pas à l'époque glaciaire et étaient hors de portée de la glace !

Revenons à des explications plus académiques :

Nous avons vu que nous sommes ici sur du Lias calcaire, Lotharingien et Carixien dont certaines strates ont été exploitées pour le ciment car elles avaient la composition adéquate en argile (environ 20 %). Ce calcaire, même s'il n'est pas au niveau du calcaire de Laffrey, est tout à fait valable pour la construction et il a été abondamment utilisé sur tous les lieux où il est présent (sanctuaire de la Salette par exemple). Au Pont du prêtre toute l'infrastructure de la cimenterie est évidemment faite avec ce calcaire situé sur place et il doit en être de même des constructions de Valbonnais et des environs. Les strates au-dessus de la cimenterie ont été débitées au cours du temps et la morphologie actuelle résulte de ces prélèvements.

Effectivement les strates ne sont pas lisses, on se trouve ici dans une situation voisine de celle rencontrée à Villard Saint Christophe sur des strates du même calcaire lotharingien mais de façon plus fruste : pour s'adapter à la rotation et au plissement des cassures perpendiculaires aux strates se sont produites.


Cette photo et les trois ci-dessous montrent l'aspect bosselé de la strate très redressée du fait des cassures horizontales recimentées.
La végétation ne permet pas beaucoup de recul.


Une rare et belle ammonite quelques mètres au-dessus du départ d'une voie d'escalade. (25 à 30 cm)




↑MENUS↑