Constructions
Cholonge
- Eglise
Mayres-Savel
- Eglise
La Mure
- Ancienne église
- Beffroi
- Ecole des Capucins
- Château
- Collège
- Contournement
- L'église
- Halle
- Hôpital
- Hôtel de ville
- Jardin de ville
- Ecoles Perouzat
- Rue Saint Jean
Roizon
- Le viaduc
Saint-Arey
- Eglise
Siévoz
- Eglise

Commun
- Route Mure-Terrasses
- Bassins en calc. Laffrey

ÉGLISE DE CHOLONGE






Le village de Cholonge est construit à 1 000 m d'altitude dans le vallon qui descend du col du Fond des Sciaux vers les marais,dans le creux entre le Grand Serre à l'est et la crête glaciaire au dessus des lacs à l'ouest. Cette crête, moraine glaciaire rissienne de fond (drumlin) pour Guy Montjuvent, moraine latérale entre le glacier de la Romanche et du Drac à la fin du Riss pour Claude Beaudevin.
Le village n'a donc pas manqué de pierres de construction de bonne tenue livrées à domicile.


A l'arrière de la moraine, le plateau des lacs 100 m au-dessous de Cholonge.

Pierre Berthier :
"L'ancienne église, construite à une époque que nous ignorons, était édifiée au nord de l'église actuelle. Le clocher était à la même place et la croix de fer qui se trouvait en face de sa porte d'entrée, existe encore. L'ancien chemin longeait le cimetière qui était au couchant.
En 1852, par suite de l'incendie du hameau de Cholonge, cette église fut, en partie, détruite ; en 1864, elle fut complètement rasée et réédifiée. Lors de l'incendie de 1877, la charpente du clocher fut détruite et ses cloches se brisèrent en tombant.
"

Toutes nos églises de campagne sont construites en utilisant au maximum les matériaux que l'on trouve sur la commune, on fait un effort pour les encadrements et la façade. Ici, les murs sont construits à partir des fondations avec des blocs de roches diversement colorées : roches volcaniques et métamorphiques sombres, granitiques claires apportées par les glaciers, calcaire lotharingien à patine orangée, roche locale qui provient probablement de l'effondrement de la Fontaine du Fayet. La construction est très soignée et régulière bien que prévue d'être crépie.


Un bel appareillage avec la variété de pierres existant à proximité.


Le bas du mur interne où l'on a enlevé le crépi montre la même nature que l'extérieur.

Les pierres d'angle et les encadrements sont en travertin (tuf calcaire). Le calcaire de Laffrey est réservé à la façade d'entrée.


Les encadrements des ouvertures sont en tuf,


Calcaire de Laffrey pour l'entrée.


ainsi que les angles de mur.


Détail de l'angle de mur d'entrée en calcaire de Laffrey.



Devant l'entrée une vasque taillée dans du calcaire de Laffrey. Bénitier, fonds baptismaux de l'ancienne église ?

↑MENUS↑